Gresivaudan-actu.org

Les arts du récit en Gresivaudan

[ Plusieurs communes ] -  Mercredi 14 mai 2014 , Les arts du récit en Gresivaudan
[ Plusieurs communes ]  Mercredi 14 mai 2014Jeudi 15 mai 2014 , Vendredi 16 mai 2014 , Jeudi 22 mai 2014 , Vendredi 23 mai 2014
[ Plusieurs communes ] -  Jeudi 15 mai 2014 , Les arts du récit en Gresivaudan
[ Plusieurs communes ]  Jeudi 15 mai 2014 , Vendredi 16 mai 2014 , Jeudi 22 mai 2014 , Vendredi 23 mai 2014
[ Plusieurs communes ] -  Vendredi 16 mai 2014 , Les arts du récit en Gresivaudan
[ Plusieurs communes ] -  Jeudi 22 mai 2014 , Les arts du récit en Gresivaudan
[ Plusieurs communes ] -  Vendredi 23 mai 2014 , Les arts du récit en Gresivaudan

Les arts du récit dans le gresivaudan :

* Mercredi 14 mai 15h & 16h
SAINT-ISMIER Lila Khaled , Chapiteau dans le parc de la Mairie, Clos Faure
Réservée aux enfants du centre de loisirs. Organisation : Médiathèque ( en savoir plus)

* Jeudi 15 mai 18h30
FROGES Lila Khaled, Bibliothèque intercommunale de Froges Villard-Bonnot
Boulevard de la République | Tout public dès 7 ans | Entrée libre |Rens. 04 76 71 54 54 ( en savoir plus )

* Vendredi 16 mai
+ 14h30 ST ISMIER Lila Khaled , maison de retraite la batie, 460 route de lancey | Tout public dès 7 ans | Entrée libre |Rens. 04 76 52 77 77, organisation CHU de Grenoble ( en savoir plus)
+ 20h15 LA TERRASSE Agnès Dumouchel , Salle communale Place de la Mairie
Tout public dès 6 ans | 3€ gratuit pour les moins de 15 ans | Rens. 04 76 08 20 14 ou 04 76 92 49 57 (en savoir plus)

* Jeudi 22 mai
+ 18h30 BERNIN Adama Adepoju, Salle des fêtes Chemin de la Proula Tout public dès 7 ans | Entrée libre | Rens. 04 76 08 89 34 | Organisé par la bibliothèque Françoise Giroud (en savoir plus)
+ 20h30 CROLLES « Le Papalagui » , SPECTACLE ANNULE Espace Paul Jargot 191 Rue François Mitterrand. Tout public dès 14 ans | 6 à 15€ | Réservation 04 76 04 09 95 Durée 50 mn (en savoir plus)

* Vendredi 23 mai 19h00
VILLARD-BONNOT Catherine Zarcate, Espace Aragon 19 Boulevard Jules Ferry
Tout public dès 7 ans | 6 à 15€ | Réservation 04 76 71 22 51 | Durée 1h30 ( en savoir plus)

En savoir plus :
toute la programmation du festival : http://www.artsdurecit.com/Edition-2014

Adama Adepoju « Conter pour lui n’est autre chose qu’un moment d’échanges et de partage où le conteur navigue dans son répertoire selon son ressenti du moment et la réaction de son auditoire. » L’ivoirien « Taxi-Conteur » raconte depuis longtemps aux petits et aux grands dans les maquis, les quartiers, les écoles d’Abidjan. Maniant autant le verbe parlé que chanté ou scandé, avec une fougue décoiffante. Acteur, conteur et véritable improvisateur, il sait être griot, chanteur autant que danseur, branché sur 1000 volts, passant du rire déployé à l’ironie « palabreuse »...De père en fils, la parole a voyagé et la parole s’est posée sur les lèvres d’Adama Adepoju qui est devenu… « Taxi-Conteur ! ».
Jeudi 22 mai 18h30 BERNIN Salle des fêtes Chemin de la Proula Tout public dès 7 ans | Entrée libre | Rens. 04 76 08 89 34 | Organisé par la bibliothèque Françoise Giroud

Lila Khaled Lila aime les histoires à croquer, la musique des mots comme une saveur dans la voix. Jeux de corps, jeux de doigts, valise... ouvre-toi ! Marquée par une double culture algérienne et française, Lila raconte aussi bien les contes de terroir que ceux du monde arabe et mêle souvent les deux langues dans un « parlé chanté », qui donne à ses histoires une belle énergie. Bibliothécaire de formation, spécialisée dans le secteur jeunesse, où elle a beaucoup pratiqué le conte, Lila en a rapidement fait une profession à part entière. La plupart des histoires adressées au jeune public, sont introduites par une mélopée. Les contes pour les tout-petits sont eux accompagnés par des instruments ou objets sonores. Mais Lila raconte également en direction des adultes. Contes d’ici et du Maghreb tissés à voix nue. Ici se mêlent et se répondent les langues, les traditions et les poésies. Alors le fil des mondes pluriels se déroule vers des voies imaginaires... Laissez-vous envelopper par une douce mélopée, inspirés d’histoires du Maghreb. Ils nous parlent simplement de la vie, de l’amour puisque là se tiennent les plus grandes énigmes. Arabe et français entrelacés, d’une langue à l’autre ces mystères restent entiers...
Mercredi 14 mai 15h & 16h SAINT-ISMIER Chapiteau dans le parc de la Mairie, Clos Faure
Réservée aux enfants du centre de loisirs. Organisation : Médiathèque
Jeudi 15 mai 18h30 FROGES Bibliothèque intercommunale de Froges Villard-Bonnot
Boulevard de la République | Tout public dès 7 ans | Entrée libre |Rens. 04 76 71 54 54

« Le Papalagui » SPECTACLE ANNULE
Le Papalagui désigne le Blanc, l’étranger, littéralement : le pourfendeur du ciel. Le premier missionnaire blanc qui débarqua à Samoa arriva sur un voilier. Les indigènes prirent de loin les voiles blanches pour un trou dans le ciel, à travers lequel le Blanc venait à eux. Il traversait le ciel.
Le texte est présenté comme un recueil d’observations et de réflexions où la civilisation occidentale est passée au crible du bon sens d’un dignitaire samoan du début du siècle. On comprend aisément l’étonnement de Gulliver lorsqu’il débarque chez les lilliputiens. Les changements d’échelle signalent avec évidence l’étrangeté et suscitent l’étonnement. Touiavii, chef d’une communauté des îles Samoa, regarde avec autant d’étonnement l’Europe qu’il visite au début du XXe siècle quand il se joint à une troupe folklorique devant se produire en Prusse, qui était à cette époque la puissance tutélaire de ces îles du sud. Il dissèque, comme le faisait alors l’anthropologie européenne, les moeurs étranges de ces blancs (les Papalaguis) qui vivent les uns au-dessus des autres dans d’immenses huttes de pierres, ce que nous appelons tout simplement des immeubles. Touiavii ne cache ni sa surprise ni son indignation après avoir constaté l’étrange manière dont vivent les ressortissants d’une grande puissance coloniale. Près d’un siècle plus tard, la charge du texte n’a rien perdu de sa pertinence.
D’après le discours de Touiavii, chef de tribu de Tiavéa dans les Mers du Sud, recueilli par Erich Scheurmann (1878-1957), édition originale en 1920. Première édition française 1980.
Mise en Scène Hassane Kassi Kouyaté Adaptation Léon Kouyaté Avec Habib Dembelé Lumières, Images, Son Cyril Mulon Décor et Costumes Anuncia Blas par la Compagnie Deux Temps Trois Mouvements
Une co-production Les francophonies en Limousin. France - Umané Culture. Burkina Faso - Compagnie Deux Temps Trois Mouvements. France Compagnie So (La parole) Mali.
Jeudi 22 mai 20h30 CROLLES Espace Paul Jargot 191 Rue François Mitterrand
Tout public dès 14 ans | 6 à 15€ | Réservation 04 76 04 09 95 ou en ligne sur www.ville-crolles.fr/culture... | Durée 50 mn

Agnès Dumouchel lors de récitals dans le département…
Les contes qu’Agnès Dumouchel racontera durant les récitals, sont issus de diverses cultures et du plaisir des rencontres, avec des zestes d’humour et des pointes de magie. Ils aiment bien suggérer les merveilles et les fracas du monde. Ils aiment bien dire le point de vue de la femme qui est en elle. A partir de mythes, de légendes et de récits, elle aime faire émerger un fond commun d’humanité.
Vendredi 16 mai 20h15 LA TERRASSE Salle communale Place de la Mairie
Tout public dès 6 ans | 3€ gratuit pour les moins de 15 ans | Rens. 04 76 08 20 14 ou 04 76 92 49 57

Catherine Zarcate
Catherine Zarcate fait partie des pionniers du renouveau du conte. Son répertoire puise de l’Orient à l’Asie, le long de la route de la soie et s’enrichit de ses voyages autour du monde. Il regroupe des contes traditionnels, des mythes, une épopée et plusieurs créations de récits contemporains.
Sa démarche artistique s’appuie sur la rencontre de chaque culture dans sa sagesse spécifique, de manière à établir avec elle un lien sensible et poétique. L’ampleur de sa parole sur scène est fondée sur cette exploration du sens.
La conteuse ne juge jamais ses personnages et met en valeur, avec humour et bienveillance, la « comédie humaine ». Dans tout son répertoire on retrouve sa signature. Son style, qui consiste à passer de manière surprenante de la profondeur à l’humour, du rire aux larmes, du registre le plus quotidien à la parole solanelle du mythe. Sa manière de conter sans artifice fait jaillir les images en chacun de nous. Elle aime les vastes fresques autant que les récits intimistes. Ses contes préférés sont ceux qui unissent la profondeur et l’humour.
Improvisatrice, spécialiste des longues durées, sa manière de conter est proche du chant indien ou du jazz. Elle écoute le silence que les gens font ensemble quand elle conte. Cette respiration du public, cet apaisement, cette manière de s’installer comme pour longtemps, fondent sa joie. Conteuse-née, comme on dit, Catherine Zarcate n’a pas eu à se former à l’art du conteur. Elle a axé ses propres recherches artistiques autour du travail vocal, de l’énergie de la parole, du mouvement, et s’est formée auprès de danseurs et chanteurs.
« Bazar de nuit »
Parmi un répertoire de plus de 250 contes, Catherine Zarcate se promène et sélectionne en improvisation le conte qu’elle va dire lors de ce jeu avec le public et les contes. Les thèmes choisis sont l’Orient, la Route de la soie, l’Asie, la Chine, le Vietnam, l’Afrique, la France.
« Un bazar c’est beau, ça brille, c’est chaleureux, c’est l’abondance ! En ce lieu, tout est possible : on y flâne, on y glane, on y boit un thé, on s’émerveille d’un tapis, on essaie une soierie, on part sans rien acheter ! Quel beau rêve ! La conteuse vous entraine à sa suite, dans les allées colorées de ses contes, de mystères en aventures, suivant l’humaine condition, elle vous parle du for intérieur. Rêvez éveillés, sortez le coeur plein ! »
Vendredi 23 mai 19h00 VILLARD-BONNOT Espace Aragon 19 Boulevard Jules Ferry
Tout public dès 7 ans | 6 à 15€ | Réservation 04 76 71 22 51 | Durée 1h30


Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + ALTERNATIVES | visites : 2592498

Creative Commons License