Gresivaudan-actu.org

Conférence mensuelle Université Inter Communale Grésivaudan / UICG

Algérie 1830-1962 :une terre pour deux peuples ?
La Terrasse -  Vendredi 25 octobre de 19h30 à 21h30 , salle polyvalente de La Terrasse - 142 rue des Perrières - entrée gratuite - Algérie 1830 - 1962 : une terre pour deux peuples ?- www.uicg.fr
La Terrasse  Vendredi 25 octobre de 19h30 à 21h30

Sur le Forum d’Alger, en mai 1958, les orateurs musulmans ne se privèrent pas d’opposer la générosité française au génocide perpétré par les Américains aux dépens des Indiens. Le scénario du passage des populations de souche locale au statut de minorité (ce sera le cas en Nouvelle-Calédonie…) fut néanmoins envisagé par les conquérants français. Très vite il fallut prendre acte des réalités démographiques et bricoler la cohabitation avec les hommes dits « de statut indigène ». Même avec le renfort des Juifs, les Européens ne constitueraient jamais davantage que 15% de la population vivant en Algérie et, à partir de 1926, le rapport de forces leur fut de plus en plus défavorable sur ce point. L’Algérie ne serait jamais les Etats-Unis ou l’Argentine. Et pas davantage l’Afrique du Sud. Sans parler de la Rhodésie… Ceux que l’Histoire retiendra sous le nom de « Pieds-noirs » étaient à la fois trop nombreux pour que leur éviction se déroule sans vagues mais pas assez pour s’imposer à la fois à la métropole et aux nationalistes algériens. Pourtant, comme l’écrivait Maurice Duverger dans Le Monde des 10-11 septembre 1961, cette minorité constituait l’un des deux peuples d’Algérie, aussi justifiable que l’autre du droit à disposer de lui-même. Mais les scénarios sécessionnistes (« république européenne d’Algérie ») et/ou fédéralistes (Etat algérien laïque et/ou garantissant des droits communautaires) ne purent s’imposer chez ceux et celles qui ne pouvaient pas se reconnaître dans l’avenir ethno-différentialiste (« Algérie musulmane ! ») dessiné par la direction du FLN.




Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + ALTERNATIVES | visites : 1660428

Creative Commons License